Communiqué de Presse : La viande : saine ou pas saine?

La viande : saine ou pas saine?

Par Hoge Gezondheidsraad

Les conditions de  bien-être des animaux ainsi que la production alimentaire durable conduisent beaucoup de gens à repenser leurs habitudes alimentaires. Plus que jamais, diverses rumeurs circulent quant aux avantages et inconvénients de la consommation de viande. Mais qu’en est-il vraiment ? Le Conseil Supérieur de la santé saisit cette occasion pour tirer tout cela au clair.

La prévention du cancer passe par une alimentation équilibrée

Le cancer est l’une des maladies les plus graves pour l’être humain. Une alimentation saine et équilibrée joue sans nul doute un rôle important dans la prévention de certains types de cancer. Environ 30 % des cancers ont une origine alimentaire.

 

Lien entre une consommation excessive de viande rouge et le cancer colorectal

Pas de panique: vous ne devez pas devenir végétarien pour autant. Une consommation modérée – c’est à dire qui n’excède pas 500 grammes par semaine – permettrait à elle seule de faire baisser le nombre de cas de cancer colorectal de 10 % à 20 %. Manger moins de viande, en particulier la viande grasse, est également important pour la prévention de maladies cardio-vasculaires. Par viande rouge, on entend surtout la viande de bœuf, de porc, de mouton ou d’agneau, mais aussi d’autres espèces animales, à l’exception des volailles. La consommation modérée (!) de viande rouge reste une source précieuse de protéines, surtout pour les seniors. Les charcuteries à base de viande rouge sont à éviter autant que possible, et notamment les produits contenant des agents conservateurs (nitrites et nitrates).

 

Préférence pour les volailles, poissons et aliments d’origine végétale

Pensez à des alternatives telles que les volailles ou les poissons. Privilégiez le poisson 2 fois par semaine. Et, au minimum une fois par semaine, remplacez la viande par une alternative d’origine végétale. Ces aliments ne sont désormais plus réservés à quelques excentriques. La plupart des restaurants et des supermarchés proposent un large choix de produits végétariens. Des initiatives comme le “Jeudi Veggie” et les “Jours Sans Viande” remportent –surtout en Flandre- un franc succès. En outre, un régime riche en aliments d’origine végétale est associé à une réduction de la morbidité et de la mortalité et contribue à une production alimentaire plus respectueuse de l’environnement.

 

Épices et mode de préparation

Lors de la cuisson et du rôtissage de la viande rouge, il est conseillé d’utiliser des épices et des herbes aromatiques contenant naturellement des antioxydants, telles que l’ail et le romarin, de ne pas trop brunir la viande et, en tout cas, de laisser les parties les plus brun foncé ou noires sur l’assiette.

 

Un mode de vie sain

S’interroger sur ses habitudes alimentaires lors d’un régime temporaire ou dans le cadre du Carême est certes un bon réflexe, mais adopter un mode de vie sain à long terme est encore mieux. La meilleure prévention du cancer repose toujours sur les gestes suivants :
– ne pas s’exposer au tabac,
– en cas de consommation d’alcool, limiter celle-ci à 2-3 unités par jour pour les hommes et 1-2 unités par jour pour les femmes,
– pratiquer une activité physique suffisante et régulière,
– veiller à un régime équilibré et riche en fibres, en limitant la viande rouge et en évitant autant que possible les charcuteries à base de viande rouge.

 

Cliquez ici pour accéder aux avis :

Recommandations nutritionnelles pour la Belgique – 2016 (septembre 2016) (CSS 9285)
Viande rouge, charcuterie à base de viande rouge et prévention du cancer colorectal : résumé (décembre 2013) (CSS 8858)
Viande rouge, charcuterie à base de viande rouge et prévention du cancer colorectal : avis complet (décembre 2013) (CSS 8858) (uniquement disponible en anglais)

Pour davantage d’informations, vous pouvez contacter :
Les experts :
– FR : Guy Maghuin-Rogister, tél. : 04/371.59.88, GSM : 0475/82.11.51, e-mail : g.maghuin@ulg.ac.be
– NL : Stefaan De Henauw, tél. : 09/332.36.79, GSM : 0496/97.18.06, e-mail : stefaan.dehenauw@ugent.be

 

Le site du Conseil Supérieur de la Santé : www.css-hgr.be

 

Termes:

Source

Logo of 'Conseil Supérieur de la Santé' Conseil Supérieur de la Santé
Place Victor Horta 40/10
1060 Bruxelles
+32 2 524 97 97
http://www.hgr-css.be

 

Contact

Hoge GezondheidsraadHoge Gezondheidsraad
Responsable Communication
+32 2 524 91 69
+32 477 98 01 02
Télécharger vCard

Le Royaume du Maroc – Perspective et Rayonnement – 09 mai 2017

Ce vendredi 09 mai 2017, s’est déroulé au “Salon de la Reine”, de l’hôtel de Ville de Tournai, une journée consacrée au “Royaume du Maroc”, sous l’intitulé “Le Royaume du Maroc – Perspective et Rayonnement – 09 mai 2017”.


Sans modifié l’orientation initiale et dénaturé l’objectif primordial de l’organisateur, et sans aucune prétention, le développement de cette journée consacrée au Royaume du Maroc, le fil rouge pourrait être “Un certain Vivre Ensemble”

De nos jours,  dans notre société malade et en perdition, cette notion d’un “Certain Vivre Ensemble” était il toujours réalisable ?

Oui, et plus que jamais et indispensable, et justement ce genre de journée peut apporter bien de réponses et des remèdes contre certains préjugés qui sont tenaces et donne une image des plus négatives de l’autre.

On rejette l’autre, pourquoi ?

Car une peur de l’autre, sous formes de préjugés provenant surtout de la méconnaissance de l’autre, et justement ce genre de journée ne s’adresse pas seulement à une communauté, en l’occurrence ici, le Maghreb, et plus spécifiquement le Maroc, mais à toute notre société et toutes communautés confondues qui se veut pluraliste au niveau culturel, religieux, … 

Cette journée très riche à tout point de vue, aurait pu donner une image des plus positives de la Communauté Marocaine et permettre justement notre préoccupation actuelle, pourvoir à  la disparition de certains préjugés ce qui aurait pu pour conséquence, d’enlever une certaine peur de l’autre.

Nous recherchons “Un certain vivre ensemble”, mais nous refusons de participer à de telles journées, c’est une erreur, et personnellement, je n’arrive pas à comprendre pourquoi !!!

Ma déception, il y en a eu, une, c’est que l’on a surtout retrouvé  des personnes  de la communauté Marocaine de Belgique, et très peu d’autres communautés.

C’est de mon devoir, après avoir participer à une journée des plus riches que j’ai eu l’occasion d’assister, de vous rendre le plus vivant possible, le déroulement de cette journée.

C’est pourquoi, ce reportage sera assez long, je m’en excuse déjà, car je souhaite vous offrir le plus complétement possible, le déroulement de cette journée.

Pour certains, dont les préjugés sont les plus tenaces, cela pourrait les faires réfléchir, en espérant que leurs préjugés puissent disparaître, ce qui aurait pour conséquence qu’une certaine peur de l’autre ne soit plus d’actualité et être en confiance vis-à-vis de l’autre et pourquoi pas se rapprocher de la communauté Marocaine et pouvoir commencer à échanger de manière positive.

Son Excellence, le Consul du Maroc

En ce vendredi, 09 mai 2017, pour les musulmans, l’organisateur  a obtenu de la part de son Excellence Le Consul  du Maroc que celui-ci puisse se recueillir pour cette journée symbolique pour les musulmans, en la mosquée de Tournai.

Mais, vu le caractère privé de ce moment important pour tous les pratiquants musulmans, cette cérémonie s’est faite dans l’anonymat, et à l’écart des caméras et des photographes.

Cette cérémonie religieuse donne un caractère encore plus solennel à la journée dédiée au Royaume du Maroc !!!”

La religion musulmane, religion monothéiste dont son ramadan se déroulera du 27 mai au 27 juin 2017
C’est au même titre que les autres religions monothéistes que sont le Judaïsme, le Christianisme qui sont toutes des religions de paix
 

Monsieur Jean-Paul Procureur

Afin de rehausser la journée et suivre une certaine continuité, on a pu compter comme maître de cérémonie en la personne de Monsieur Jean-Paul Procureur qui n’avait rien perdu de sa verve, connu comme ancien journaliste de la RTBF

 
Tout était prêt pour une très belle journée de convivialité, et en prélude à cette journée, Monsieur Hassan Kouhou était conscient de la problématique de l’enseignement et a voulu, rassurer certains participants de l’assemblée et à pris  la parole pour conscientiser l’assistance
 

 

Monsieur Hassan Kouhou

Monsieur Hassan Kouhou

A ce  niveau, si vous le souhaitez, vous pouvez suivre son intervention par le fichier son ci-après

 

Fichier son :  Réforme Enseignement Maroc  – Intervention Hassan Kouhou  – Copyright – Les Trois J de Tournai.be 

A plusieurs reprises, lors de cette journée, l’on a eu l’occasion de déguster le thé et les pâtisseries marocaine


 

 
 
 

 

 Quand aux échanges purement politiques dont raisonnait une
profonde amitié entre les deux peuples, et les échanges bilatéraux entre le Royaume du Maroc et de la Belgique se sont déroulé de la manière suivante :

 

 

L’honneur d’ouvrir cette séance d’allocution fut donné à l’invité, son Excellence, l’ Ambassadeur du Maroc

Son Excellence, Monsieur l’Ambassadeur du Maroc

 

Fichier son : Intervention de son Excellence l’Ambassadeur du Maroc –  Copyright Les Trois J de Tournai.be

Monsieur Rudy Demotte pris ensuite la parole pour répondre à son Excellence l’Ambassadeur du Maroc

Monsieur Rudy Demotte – Ministre Président de Wallonie

Fichier son : Intervention de Monsieur Rudy Demotte – Copyright Le Trois J de Tournai.be

A ce moment, l’on passa, à un intermède de qualité , par un défilé de mode marocain

Je vous propose ci-dessous, un commentaire sur ce défilé

Fichier son “Défilé Maroc” – Copyright Les Trois J de Tournai.be

Il était temps de passer à la dernière partie officielle de la journée, par la prise de parole de Madame Marie-Christine Marghem

Madame Marie-Christine Marghem – Ministre Fédérale de l’Energie

 

Fichier son :  Intervention Marie-Christine Marghem – Copyright Les Trois J de Tournai.be

Les interventions officielles terminées, nous avons pu assister à une démonstration de danse orientale

 

Une dernière fois, l’on a pu apprécier le défilé marocain

Lors de cette journée, une exposition sur l’écriture arabe était à l’ordre du jour

Jean, mon prénom en arabe

Monsieur Seddik

 

J’ai eu la chance que Monsieur Seddik m’a offert mon prénom en arabe et en quelques mots m’a expliqué cette écriture

Fichier son :  Ecriture Arabe – Copyright Les Trois J de Tournai.be

Tous ceci s’est déroulé devant une foule importante

 

 

 

Vous pouvez consulter l’entièreté du reportage photographique en suivant le lien

Reportage Maroc 09 mai 2017

 

Communiqué de Presse : Garantir la continuité du service de transport ferroviaire de personnes en cas de grève

Communiqué de presse

Garantir la continuité du service de transport ferroviaire de personnes en cas de grève

Le Conseil des Ministres a approuvé, en première lecture, le projet de loi visant à organiser la continuité d’un service de trains en cas de grève.    

Le projet de loi visant à garantir la continuité de service de transport ferroviaire de personnes en cas de grève constitue une initiative du Gouvernement, suite à l’absence d’un accord paritaire au niveau des Chemins de fer belges.  

La priorité avait été donnée à la concertation sociale mais celle-ci n’a malheureusement pas permis d’aboutir à une solution malgré les deux années laissées à la concertation entre les dirigeants du rail et les syndicats. 

Le principe de base reste une concertation sociale efficace qui doit, par tous les moyens, éviter d’aller jusqu’à l’issue ultime de la grève. Seul le dialogue peut prévenir et éviter les tensions.

François Bellot, Ministre : « En décembre j’avais annoncé reprendre la main dans ce dossier en conformité avec l’accord du gouvernement et après deux années de négociations entre les syndicats et les patrons du rail mais sans accord entre eux. J’ai eu le souci constant dans ce dossier sensible de rédiger une proposition équilibrée qui respecte le droit de grève mais défend le droit d’aller travailler. Je me réjouis du résultat et j’espère que chacun dans le trajet de ce projet, au Parlement d’abord, dans la pratique ensuite, aura en tête ce même équilibre ».

Charles Michel, Premier ministre : « La grève est un échec mais le droit à la mobilité pour aller travailler, se rendre à l’école ou pour se déplacer pour celles et ceux qui ne disposent pas de véhicule, est essentiel.  Ce projet de loi part du principe qu’un service public doit pouvoir être assuré de manière continue, régulière et sans interruption, sans qu’il ne soit porté atteinte au droit de grève. Le système sera évalué régulièrement ».

Le texte sera soumis prochainement au Conseil d’Etat avant d’être présenté au Parlement.

Communiqué de Presse : Session plénière de mai – Gaspillage alimentaire, homophobie, Brexit et Hongrie

Session plénière de mai : gaspillage alimentaire, homophobie, Brexit et Hongrie

Session plénière Article – Conseil européen / Institutions / Environnement19-05-2017 – 09:30 

Le résumé de la semaine en vidéo

Cette semaine, les députés se sont notamment penchés sur les négociations à venir sur le Brexit, la relocalisation des réfugiés et le gaspillage alimentaire.
88 millions de tonnes de nourriture sont gaspillées chaque année dans l’Union européenne, soit une moyenne de 173 kilogrammes par personne. Le Parlement européen a adopté ce mardi de nouvelles mesures visant à réduire de moitié les denrées alimentaires jetées d’ici à 2030 par rapport aux chiffres de 2014.
Le Parlement a adopté jeudi de nouvelles règles permettant aux citoyens européens d’accéder à du contenu en ligne, tels que des films, des jeux ou des livres électroniques, même lorsqu’ils se trouvent temporairement dans un autre État membre.
À la veille de la journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, les députés ont débattu mardi des persécutions menées à l’encontre des personnes LGBTI en Tchétchénie. Dans une résolution adoptée jeudi, ils demandent l’ouverture d’une enquête urgente sur la question.
La détérioration de l’état de droit et de la démocratie en Hongrie justifie le déclenchement de l’article 7(1) du traité sur l’Union européenne, ont estimé les députés dans une résolution adoptée mercredi. Ils en appellent à la suspension ou au retrait des lois controversées et demandent que les fonds européens soient placés sous surveillance.
Le même jour, l’ensemble du Parlement a débattu de la feuille de route de l’Union européenne sur les négociations autour du Brexit avec le Président du Conseil Donald Tusk et le négociateur en chef Michel Barnier. Les députés ont notamment salué l’unité des 27 toute en plaidant pour une réforme profonde de l’Union européenne.
Dans une résolution adoptée jeudi, les députés ont demandé aux États membres d’accélérer le transfert des réfugiés, en particulier des enfants. Les pays européens se sont engagés à relocaliser 160 000 demandeurs d’asile depuis la Grèce et l’Italie d’ici à septembre 2017.
Le Secrétaire général des Nations unies António Guterres s’est rendu à Strasbourg mercredi. Devant les députés, il a évoqué la multiplication des conflits dans le monde, les droits de l’homme ainsi que la mondialisation avant de rappeler qu’une Europe unie était « un pilier absolument fondamental d’une Organisation des Nations unies forte et efficace ».
Les députés ont à nouveau rejeté mercredi une liste restreinte de pays suspectés d’être exposés au blanchiment de capitaux. Les députés demandent un processus autonome et indépendant pour déterminer si un pays présente un risque de criminalité financière plutôt que de se reposer sur l’avis d’organismes extérieurs.
La mondialisation engendre une pression immense sur l’emploi et les salaires et nourrit le populisme, ont souligné les députés lors d’un débat avec le vice-président de la Commission Jyrki Katainen mardi. Ils ont demandé une meilleure protection de l’industrie et des travailleurs et ont exhorté l’Union européenne à assurer un rôle moteur en matière de promotion du commerce équitable.

REF. : 20170515STO74857

Mis à jour le: ( 19-05-2017 – 09:53)

 

 

 

Communiqué de Presse : Aide au remplissage des déclarations dans les centres commerciaux

Aide au remplissage des déclarations dans les centres commerciaux

Par Francis Adyns, Florence Angelici

Les fonctionnaires du SPF Finances vous aident à compléter les déclarations les 6 samedis à venir dans les centres commerciaux de l’ensemble du pays.

Les agents du SPF Finances seront présents demain à Bruxelles (Basilix Shopping Center), Mons (Les Grands Prés) et à Courtrai (Ring Shopping) entre 10h et 18h.

18 sessions de remplissage sont prévues dans 16 centres commerciaux différents entre le 20 mai et le 24 juin.
Cette aide complète l’aide dans nos bureaux de taxations et lors des permances communales. Chaque contribuable est reçu par un agent en face à face pour remplir sa déclaration fiscale.

 

http://finances.belgium.be/fr/particuliers/declaration_impot/declaration…

 

Termes:

Source

Logo of 'SPF Finances' SPF Finances
North Galaxy
Boulevard du Roi Albert II 33/70
1030 Bruxelles
Belgique
+32 2 572 57 57
http://finances.belgium.be

 

Contacts

Francis AdynsFrancis Adyns
Porte-parole (NL) SPF Finances
Boulevard du Roi Albert II 33, 1030 Bruxelles, Belgium
+32 257 622 44
+32 470 76 22 44
Télécharger vCard
Florence AngeliciFlorence Angelici
Porte-parole (FR) SPF Finances
Boulevard du Roi Albert II 33, 1030 Bruxelles
+32 257 757 28
+32 470 775 728
Télécharger vCard

Communiqué de Presse : Bons d’État – émission du 4 juin 2017 – coupon

Bons d’État – émission du 4 juin 2017 – coupon

Par Jean Deboutte

Le coupon du bon d’État qui sera émis le 4 juin 2017 prochain est fixé comme suit: Bon d’État à 10 ans (4 juin 2017-2027, Code BE3871273038) : 0.70 %
Pour ce bon d’État, le prix d’émission est fixé à 100,00 %
La période de souscription sera ouverte du 23 mai 2017 au 2 juin 2017 inclus, avec versement
des fonds le mardi 6 juin 2017.

 

Termes:

Source

Logo of 'Agence Fédérale de la Dette' Agence Fédérale de la Dette
Avenue des Arts 30
1040 Bruxelles
Belgique
+32 257 47082
http://www.debtagency.be

 

Contact

Jean DeboutteJean Deboutte
Directeur Strategy, Risk Management & Investor Relations
+32 2 574 72 79
+32 470 74 72 79
Télécharger vCard

Communiqué de Presse : Mal au dos ? Ne vous inquiétez pas et restez actif !

Mal au dos ? Ne vous inquiétez pas et restez actif !

Par Gudrun Briat

Le Centre fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) publie un guide de pratique clinique sur la prise en charge de l’un de nos principaux « maux de civilisation », le mal de dos, qu’il soit lumbago aigu ou lombalgie chronique. Pour cerner le problème sous toutes ses facettes, les chercheurs du KCE se sont entourés de 31 experts représentant les principales professions de santé concernées. L’accent est mis sur la « démédicalisation » : guérison spontanée dans la majorité des cas, importance de rester physiquement actif, inutilité des examens d’imagerie et nécessité d’identifier les personnes pour lesquelles existe un risque élevé de passage à la chronicité afin de leur proposer d’emblée une approche spécifique.

Voir la vidéo du Dr Pascale Jonckheer, auteur de l’étude

Un Belge sur cinq a eu mal au dos au cours des douze derniers mois. C’est dire si le sujet du guide de pratique clinique publié aujourd’hui par le Centre fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) représente un enjeu de santé publique important. Ce guide rassemble 37 recommandations à l’attention de tous les professionnels de la santé concernés par ce « mal du siècle » : médecins généralistes, kinésithérapeutes, spécialistes en médecine physique et réadaptation, ostéopathes et chiropracteurs, anesthésistes et spécialistes de la douleur, chirurgiens orthopédistes, neurochirurgiens, psychologues, etc.

L’auto-gestion comme base de traitement

Principe de base : la douleur lombaire est en général sans gravité et son évolution est spontanément bonne dans la très grande majorité des cas. Pour cette raison, il faut éviter de « médicaliser » ce qui ne devrait sans doute être considéré que comme un incident, désagréable certes, mais inhérent à notre condition de bipèdes… Par conséquent, la base du traitement est de faire confiance à la nature… et au patient lui-même, parfaitement capable de se soigner tout seul, moyennant un peu d’encadrement et quelques encouragements.

Le conseil le plus important : bouger !

Le premier conseil est connu depuis des années et désormais tout à fait confirmé: il faut rester physiquement actif et poursuivre ses activités ordinaires dans les limites du possible, voire effectuer soi-même des exercices.

Malheureusement, beaucoup de personnes restent encore immobiles après un lumbago, de crainte qu’un mouvement malencontreux ne vienne aggraver leur état. On sait aujourd’hui que cette crainte n’est pas fondée.

Les examens radiologiques : inutilement angoissants et non dénués de risques

Qu’est-ce qui provoque la douleur lombaire aiguë ? Le plus souvent, une contracture musculaire en réaction à une sollicitation excessive, un ligament distendu, une poussée d’arthrose. Une hernie discale parfois aussi, mais en réalité, nous sommes nombreux à vivre avec une hernie discale sans le savoir, et sans en éprouver le moindre désagrément.

C’est d’ailleurs pour cette raison que la recommandation des experts réunis par le KCE est limpide au sujet de l’imagerie médicale : il est le plus souvent inutile de faire une radio, scanner ou IRM à un patient qui se plaint de mal de dos. Cela l’expose inutilement à des radiations, cela coûte cher à la société et il n’y a aucune preuve que les observations qui seront faites auront un lien de cause à effet avec la douleur du moment. Au contraire, elles risquent d’inquiéter inutilement. Bon à savoir aussi : la grande majorité des hernies discales se résorbent d’elles-mêmes en quelques mois.

Une prudence de base : les drapeaux rouges

Parfois cependant, le problème est dû à une cause plus grave : une fracture, une tumeur, une maladie inflammatoire… Les praticiens sont formés à détecter et à prendre immédiatement au sérieux les symptômes typiques de ces problèmes peu fréquents, que l’on appelle des « drapeaux rouges » (red flags). Le guide du KCE rappelle une fois encore qu’il faut toujours vérifier leur absence… et que ceci n’exige pas non plus d’examen radiologique, à de rares exceptions près.

Quand une douleur dite radiculaire (de type ‘sciatique’) vient compliquer le tableau, c’est le signe que la racine d’un nerf est irritée à l’endroit où le rameau nerveux émerge de la colonne vertébrale. L’attitude à adopter reste grosso modo la même –¬ rassurer, encourager l’activité – et ce n’est que dans les cas où la douleur est associée à  une perte marquée de force musculaire qu’il faut envoyer le patient vers un chirurgien spécialiste de la colonne (neurochirurgien ou orthopédiste). 

Une meilleure compréhension des risques de chronicité

L’évolution la plus remarquable de ces dernières années en matière de douleurs lombaires est probablement la compréhension de la nature « bio-psycho-sociale » de cette affection, qui semble augmenter parallèlement au stress de la vie actuelle. En effet, nous ne sommes pas tous égaux devant le mal de dos : chez un petit nombre de personnes, le problème va s’éterniser et devenir chronique. C’est alors souvent une spirale infernale qui se déclenche, et il devient de plus en plus difficile de s’en extirper.

Les facteurs qui favorisent cette évolution sont désormais bien connus ; ils sont en grande partie liés à la manière dont la personne gère ses émotions face au problème (peur d’aggraver sa douleur, pessimisme quant à l’évolution de sa situation, conviction que le problème est ‘grave’, etc.). On observe aussi que des conflits au travail ou une insatisfaction professionnelle peuvent subrepticement augmenter ce risque.

Une approche spécifique pour les personnes à risque

Quand un risque de passage à la chronicité est identifié, une prévention active devient possible. C’est pourquoi il est aujourd’hui recommandé à tous les professionnels confrontés à des patients lombalgiques de procéder sans tarder à une évaluation de ce risque. Des questionnaires très courts et pratiques ont été mis au point à cet effet ; deux sont proposés dans le guide du KCE.

Chez les personnes pour lesquelles on identifie un risque plus élevé que la moyenne, la prise en charge de base (l’auto-gestion) doit être complétée par une approche plus stimulante. Ces personnes doivent encore plus que les autres être rassurées, accompagnées et encouragées dans leur activité physique. On peut leur proposer des séances de kinésithérapie, des techniques manuelles* ou un soutien psychologique, en fonction de leur profil. Et si le risque est vraiment important, il faut leur offrir un programme de réadaptation spécifique, combinant ces différentes approches, avec éventuellement aussi un support ergonomique, éducatif ou social.   

Le retour au travail encouragé dès le premier jour

Dans tous les cas, le retour au travail doit être un objectif à envisager dès le premier jour. Ce n’est toutefois pas nécessairement la notion de « travail » qui importe. Pour les personnes n’ayant pas ou plus d’activité professionnelle, la reprise des activités quotidiennes est tout aussi importante.

Médicaments, techniques invasives, chirurgie : avec sagesse et modération

La prescription de médicaments pour lutter contre la douleur doit suivre la règle de la prudence : seulement si c’est nécessaire et toujours pour la plus courte période possible. Les anti-inflammatoires (non stéroïdiens) sont une option, éventuellement les morphiniques légers avec ou sans paracétamol.

Certaines techniques invasives sont à envisager dans des conditions clairement définies : les injections épidurales (s’il y a des douleurs radiculaires) et la dénervation par radiofréquence (si la douleur lombaire est chronique). Quant à la chirurgie, elle doit être réservée à des cas extrêmement sélectionnés. En effet, il existe très peu de preuves que les opérations de la colonne puissent durablement soulager les douleurs lombaires. La décision d’opérer doit toujours être prise en consultation pluridisciplinaire, où différents spécialistes (et pas seulement des chirurgiens) examinent la situation ensemble et discutent du meilleur traitement à proposer au patient.

Le guide précise également une série d’interventions qui ne sont PAS recommandées, soit parce que leur manque d’efficacité est prouvé (p.ex. corsets, prothèses discales, …), soit parce qu’il n’existe pas de preuves de leur efficacité (p.ex. matelas d’andullation).

Des recommandations qui reflètent l’avis des acteurs de terrain

Ce guide de pratique clinique est le fruit d’un travail intense mené par 31 professionnels de terrain réunis autour des chercheurs du KCE. Ces cliniciens représentent les principales sociétés scientifiques des disciplines concernées. Leur « parrainage » du document lui confère donc une assise exceptionnelle.

Le travail n’est pas terminé pour autant. Les mêmes experts planchent à présent sur un « itinéraire de soins » qui indiquera à chaque intervenant quelles actions entreprendre en fonction du stade de douleur de son patient. Cet itinéraire sera diffusé sous la forme d’un outil informatisé interactif pour une facilité d’emploi maximale. Rendez-vous en novembre !

* L’expression « techniques manuelles » recouvre différentes sortes de manipulations, de mobilisations et de techniques de travail des tissus mous.

 
Source

Logo of 'Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé' Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé
Centre Administratif du Botanique, Door Building (10ème étage)
Boulevard du Jardin Botanique 55
1000 Bruxelles
+32 2 287 33 88 (nl) /+32 2 287 3354 (fr)
http://kce.fgov.be

 

Contact

Gudrun BriatGudrun Briat
Responsable de la communication et P&O
Boulevard du Jardin Botanique 55, 1000 Bruxelles, Belgium
+32 2 287 33 54
+32 475 274 115
Télécharger vCard

Communiqué de Presse : Multiples saisies de “spinners” par les douanes de BIERSET dans le fret de CHINE et HONG KONG

Multiples saisies de “spinners” par les douanes de BIERSET dans le fret de CHINE et HONG KONG

Par Francis Adyns, Florence Angelici

50 tonnes de jouets « hands spinners », près d’un million de pièces, expédiés depuis la Chine et Hong Kong ont été arrêtés par la Douane belge.

Les envois ont été bloqués lors de contrôles douaniers. Après expertise par le SPF Economie, et le maintien de l’interdiction de mise sur le marché, les envois seront réexpédiés par la douane après apposition des mentions de non-conformité.
 

Ces jouets doivent satisfaire aux exigences suivantes :
– Un n° de série où de modèle et l’adresse de contact complète ainsi que le nom de la firme ou fabricant doivent être présent sur ou à côté du produit ;
– Une adresse de contact complète et le nom de la firme de l’importateur doivent figurer sur à côté du produit ;
– Tous les avertissements en modes d’emploi présent doivent être établis dans la langue de la région linguistique où le jouet  est mis sur le marché ;
– Le jouet doit être muni d’un marquage CE avant sa mise sur le marché. Son graphisme doit être conforme aux normes européennes;
– Le fabricant et l’importateur doivent pouvoir présenter les informations et la documentation nécessaires pour prouver la conformité du jouet ;

 

Termes:

Source

Logo of 'SPF Finances' SPF Finances
North Galaxy
Boulevard du Roi Albert II 33/70
1030 Bruxelles
Belgique
+32 2 572 57 57
http://finances.belgium.be

 

Contacts

Francis AdynsFrancis Adyns
Porte-parole (NL) SPF Finances
Boulevard du Roi Albert II 33, 1030 Bruxelles, Belgium
+32 257 622 44
+32 470 76 22 44
Télécharger vCard
Florence AngeliciFlorence Angelici
Porte-parole (FR) SPF Finances
Boulevard du Roi Albert II 33, 1030 Bruxelles
+32 257 757 28
+32 470 775 728
Télécharger vCard
 

Communiqué de Presse : INVITATION Conférence internationale sur la protection sociale et l’emploi SOCIEUX+

INVITATION Conférence internationale sur la protection sociale et l’emploi SOCIEUX+

Par Evelien De Vos

INVITATION

CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA PROTECTION SOCIALE ET L’EMPLOI
Mardi 30 mai 2017 de 09 h 00 à 17 h 00
SPF Sécurité sociale – Boulevard Pachéco 13  1000 Bruxelles – Salle Pacheco

“SOCIEUX + Facilitating expertise on social protection, labour and employment – A boost for sustainable development. ”

 

Le 30 mai, SOCIEUX+ (centre d’expertise de l’UE pour la protection sociale, le travail et l’emploi) et le SPF Sécurité sociale organisent une conférence consacrée à la coopération internationale dans le domaine de la sécurité sociale. Il s’agit en même temps de l’événement de lancement de SOCIEUX+, un groupe de projets européen associé au SPF Sécurité sociale. Tant les experts, que les journalistes et d’autres personnes intéressées sont les bienvenus.

SOCIEUX+ est un dispositif de facilitation de l’assistance technique constitué à la demande de la Commission européenne. Cette organisation contribue au renforcement des capacités des pays partenaires dans le développement, la gestion et le suivi d’un système de sécurité sociale et d’une politique pour l’emploi efficaces, inclusifs et durables.

Depuis 2016, le SPF Sécurité sociale est, par l’intermédiaire de BELINCOSOC, en tant que  partenaire de SOCIEUX+, associé étroitement à la mise en œuvre de la stratégie européenne de collaboration internationale en matière de protection sociale et d’emploi. L’Europe s’engage en faveur de systèmes de protection sociale durables et d’une politique inclusive de l’emploi en vue de réduire la pauvreté, la vulnérabilité et l’inégalité.

C’est pourquoi SOCIEUX+ et le SPF Sécurité sociale organisent le 30 mai une journée d’étude consacrée à la protection sociale et à l’emploi avec des responsables politiques, des représentants officiels et des experts de pays partenaires et d’États membres de l’UE.
A cet événement participeront activement la Ministre des Affaires sociales Maggie De Block et le Ministre de la Coopération au développement Alexander De Croo, de même que le Commissaire européen pour la Coopération au développement et un représentant de l’Organisation Internationale du Travail (OIT).
La conférence du 30 mai s’inscrit dans le prolongement des résultats de la Conférence sur la Protection Sociale dans l’Agenda de l’Après 2015 de l’ONU.

Pour plus d’informations:
Vous trouverez plus d’informations et le programme de cette conférence sur notre site web:
https://socialsecurity.belgium.be/fr/news/30-mai-conference-organisee-par-socieux-12-05-2017

Prière de confirmer à l’avance votre présence à la conférence au moyen de ce formulaire d’inscription (obligatoire).

Contact:
Koen Vleminckx | Expert protection sociale SPF Sécurité sociale
+ 32 (0)473 63 61 24 I koen.vleminckx@minsoc.fed.be

Beatriz Juanes I Communications Officer SOCIEUX+
EU Expertise in Social Protection, Labour and Employment
+32 (0) 252 866 29  I bjuanes@socieux.eu

Service de presse SPF Sécurité sociale
+ 32 (0)473 13 13 29 I press@minsoc.fed.be | @SPFSecu

 

                                                                                         

 
Source

Logo of 'Service public fédéral (SPF) Sécurité sociale' Service public fédéral (SPF) Sécurité sociale
Centre Administratif Botanique – Finance Tower
Boulevard du Jardin botanique 50/100
1000 Bruxelles
Belgique
+32 2 528 60 11
http://www.socialsecurity.fgov.be

 

Contact

Evelien De Vos

Boulevard du Jardin botanique 50, 1000 Bruxelles, Belgium
+32 473 13 13 29
Télécharger vCard

 

Communiqué de Presse : Registre de projets pour la protection des mers et océans

Registre de projets pour la protection des mers et océans

Par Jan Eyckmans

Jusqu’au 4 juin, tous les projets en cours ou à venir qui participent d’une manière ou d’une autre à la protection des mers et des océans peuvent être inscrits dans le registre “Voluntary Commitments” des Nations Unies.

 

Début juin, les Nations Unies organisent, dans le cadre des Objectifs du Développement Durable, la première Conférence Océan. L’Objectif 14, « Vie aquatique », est dédié aux océans et aux mers et se compose de 10 cibles, entre autres, concernant la pollution (y compris les déchets marins et l’eutrophisation), la gestion durable, l’acidification des océans, la pêche durable et les aires marines protégées. Le registre des Voluntary Commitments vise à collecter les initiatives volontaires qui d’une manière ou d’une autre contribuent à la réalisation de ces objectifs. Il peut s’agir de projets démarrés récemment ou qui sont encore en cours d’élaboration. Notre SPF participe et a déjà enregistré le futur plan d’action fédéral pour la lutte contre les déchets marins.

 

Tant les autorités (nationaux et régionaux, ainsi que les provinces, les villes, les communes), que la société civile, les associations, les écoles et les entreprises peuvent inscrire des engagements et des projets volontaires. Cela peut être un projet de grande envergure tels que le plan d’action de déchets marins fédéral mais très certainement aussi des petites initiatives comme un projet d’une école de ne plus autoriser des emballages en plastique ou une entreprise qui élabore un projet innovant ou prend la décision de seulement servir du poisson issu de la pêche durable.

 

La visibilité internationale offerte par le registre peut motiver et soutenir les preneurs d’initiatives. Les enregistrements belges assoient le rôle et les ambitions de la Belgique dans la lutte pour la protection du milieu marin.

Vous pouvez vous enregistrer jusqu’au 4 juin via https://oceanconference.un.org/commitments/register/.

 

Pour plus d’information, y inclus un « manuel pour l’enregistrement », contactez : sophie.mirgaux@environnement.belgique.be.

 

Termes:

Source

Logo of 'SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement' SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Eurostation II
Place Victor Horta 40 bte 10
1060 Bruxelles
Belgique
+32 2 524 97 97
http://www.health.belgium.be

 

Contact

Jan EyckmansJan Eyckmans
Chef du Service Communication externe & Porte-parole
+32 2 524 90 45
+32 495 25 47 24
Télécharger vCard

Registre de projets pour la protection des mers et océans

Par Jan Eyckmans

Jusqu’au 4 juin, tous les projets en cours ou à venir qui participent d’une manière ou d’une autre à la protection des mers et des océans peuvent être inscrits dans le registre “Voluntary Commitments” des Nations Unies.

 

Début juin, les Nations Unies organisent, dans le cadre des Objectifs du Développement Durable, la première Conférence Océan. L’Objectif 14, « Vie aquatique », est dédié aux océans et aux mers et se compose de 10 cibles, entre autres, concernant la pollution (y compris les déchets marins et l’eutrophisation), la gestion durable, l’acidification des océans, la pêche durable et les aires marines protégées. Le registre des Voluntary Commitments vise à collecter les initiatives volontaires qui d’une manière ou d’une autre contribuent à la réalisation de ces objectifs. Il peut s’agir de projets démarrés récemment ou qui sont encore en cours d’élaboration. Notre SPF participe et a déjà enregistré le futur plan d’action fédéral pour la lutte contre les déchets marins.

 

Tant les autorités (nationaux et régionaux, ainsi que les provinces, les villes, les communes), que la société civile, les associations, les écoles et les entreprises peuvent inscrire des engagements et des projets volontaires. Cela peut être un projet de grande envergure tels que le plan d’action de déchets marins fédéral mais très certainement aussi des petites initiatives comme un projet d’une école de ne plus autoriser des emballages en plastique ou une entreprise qui élabore un projet innovant ou prend la décision de seulement servir du poisson issu de la pêche durable.

 

La visibilité internationale offerte par le registre peut motiver et soutenir les preneurs d’initiatives. Les enregistrements belges assoient le rôle et les ambitions de la Belgique dans la lutte pour la protection du milieu marin.

Vous pouvez vous enregistrer jusqu’au 4 juin via https://oceanconference.un.org/commitments/register/.

 

Pour plus d’information, y inclus un « manuel pour l’enregistrement », contactez : sophie.mirgaux@environnement.belgique.be.

 

Termes:

Source

Logo of 'SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement' SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
Eurostation II
Place Victor Horta 40 bte 10
1060 Bruxelles
Belgique
+32 2 524 97 97
http://www.health.belgium.be

 

Contact

Jan EyckmansJan Eyckmans
Chef du Service Communication externe & Porte-parole
+32 2 524 90 45
+32 495 25 47 24
Télécharger vCard