Communiqué de Presse : Kefalogiannis - « La Turquie devrait prendre des mesures pour se moderniser »

AUTRES Article - Droits de l'homme / Immigration04-11-2015 - 16:34
 
Portrait de Manolis Kefalogiannis Le député démocrate-chrétien grec Manolis Kefalogiannis

La Turquie constitue souvent une passerelle vers l'Europe pour les milliers de personnes qui fuient actuellement la guerre dans leur pays et peut donc jouer un rôle important dans la gestion de la crise migratoire. Après les élections législatives turques de dimanche, nous avons interrogé le Président de la délégation à la commission parlementaire mixte Union européenne - Turquie, le député démocrate-chrétien grec Manolis Kefalogiannis. Comment évaluez-vous le résultat des élections en Turquie ? Quel pourrait être l'impact sur l'avancée du pays vers l'Union européenne ?

 

Nous voulons une Turquie qui représente un facteur de stabilité dans la région car le pays est une puissance régionale majeure. Il est aussi un partenaire important de l'Union européenne, et l'Union européenne est le partenaire le plus important de la Turquie. La question des migrants est une problématique importante. Les flux migratoires qui proviennent de zones de guerre comme la Syrie, l'Irak ou même l'Afghanistan utilisent la Turquie et la Grèce comme des passerelles vers l'Europe. Nous voulons mettre en place une coopération qui garantisse les droits de ces pauvres gens, et surtout de ces réfugiés qui fuient des zones de guerre. Nous souhaitons que l'Europe soit un endroit qui accueille ces gens, mais nous souhaitons aussi qu'elle soit un endroit sûr pour les Européens, y compris pour les habitants de la Mer Égée orientale.

 

Peut-il y avoir un accord avec la Turquie sur la question des migrations ? Comment l'Europe peut-elle gérer ses frontières au sud-est ? Deux millions et demi de réfugiés se trouvent actuellement en Turquie, un million de réfugiés traversent le pays et 500 000 ont atteint les îles de la Mer Égée orientale en Grèce et en Europe au cours de ces six derniers mois. Il s'agit donc d'un problème actuel, d'un problème majeur pour le monde entier et pour l'Europe. L'Europe doit prouver sa capacité à agir. Il serait déplorable qu'une telle organisation, au sein de laquelle tout le monde souhaite vivre, n'ait pas les réponses à de telles questions. Nous avons besoin d'un accord avec la Turquie. Le pays doit bien entendu respecter les principes et les valeurs de l'Union européenne. J'y vois là l'occasion de créer une confiance mutuelle, ainsi que les conditions qui aideront la Turquie à rejoindre l'Union européenne. Qu'en est-il de la situation des droits de l'homme et de la liberté des médias ? Des questions liées à la liberté se posent dans le pays. Le dernier rapport du Parlement européen souligne tous les problèmes qui existent. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle nous n'avons pas ouvert de nouveaux chapitres liés à la procédure d'adhésion de la Turquie à l'Union européenne. Nous avons mis l'accent sur ces questions à tous les niveaux, dans tous les sens et par tous les moyens, auprès des directions de tous les partis et tout particulièrement auprès du parti au pouvoir et du Président Erdogan. La Turquie devrait prendre des mesures pour se moderniser. Ce n'est pas l'Europe qui va changer pour la Turquie. La Turquie doit moderniser son système politique à travers son comportement à l'égard de la liberté de la presse, des minorités, des droits de l'homme, des droits des minorités et de la liberté religieuse. La Turquie prend certes des mesures, mais il faut aller beaucoup plus loin.

 

Où en sont les négociations d'adhésion de la Turquie à l'Union européenne ? Quelle est la position du Parlement à ce sujet ? Tous les partis du Parlement européen, en particulier les partis démocratiques, émettent de nombreuses critiques quant à la position de la Turquie sur les questions d'ordre international comme par exemple le respect des droits de l'homme, du droit international ou du droit de la mer. Il y a également de nombreuses critiques liées aux politiques et au comportement de l'administration et du leadership politique de la Turquie. Mais cela ne signifie pas que nous ne voulons pas que la Turquie soit un pays tourné vers l'Union européenne. Nous voulons que la Turquie soit un pays stable et sûr.

REF. : 20151030STO00763

   

  

Nouveau !

Pour vos mobiles

Recherche


Choisissez une langue

frarnlendeiwitptrues

Tournai heure locale

Evènements

Septembre 2019
L Ma Me J V S D
1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30

Météo Tournai

 

Publicité

Liens

Etiquettes

Météo Tournai

 

Coordonnées

Imprimer

Chaussée de Douai 147
7500 Tournai
Belgique
+32 472 68 74 46

Inscription Newsletter

Created by Created by Skydoo